Des accidents nucléaires partout
https://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-des-accidents-partout

1705 incidents/accidents
En dehors de catastrophes telles que celles de Tchernobyl et de Fukushima, les médias ne relaient pas, ou peu, les incidents et accidents qui surviennent régulièrement au sein des installations nucléaires dans le monde. Cette page a pour but de pointer du doigt le risque nucléaire à travers les différents continents en vous présentant une liste la plus exhaustive possible des évènements nucléaires dans le monde entier. Pour nous aider à alimenter cette page, participez à la surveillance citoyenne des installations nucléaires.

13 octobre 2018
France : Chooz : Arrêt automatique du réacteur 2 pour la seconde fois en 7 jours.
Samedi 13 octobre 2018, le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chooz s’est arrêté automatiquement. C’est la seconde fois en tout juste une semaine que ce dispositif de protection du cœur du réacteur se déclenche.

13 octobre 2018
France : Penly : Surchauffe électrique et dégagement de fumée.
Une surchauffe électrique a engendré un appel aux pompiers sur le site nucléaire de Penly le samedi 13 octobre 2018. De la fumée a envahi un local où se situait un tableau électrique alimentant des bâtiments tertiaires.

11 octobre 2018
France : Anomalie générique : Les règles générales d’exploitation mal déclinées sur 28 réacteurs : mauvais paramétrage de sondes de mesures.
La découverte a été faite mi-août 2018 à la centrale du Blayais : certaines sondes de mesure du réacteur étaient mal paramétrées. Mais l’anomalie s’est révélée générique, commune aux 28 réacteurs de 900MWe répartis sur l’hexagone.

6 octobre 2018
France : Chooz : Arrêt automatique du réacteur 2 suite à l’arrêt de sa turbine .
Samedi 6 octobre 2018 la turbine du réacteur 2 de Chooz s’est arrêtée, entrainant de fait un arrêt automatique du réacteur. L’origine de l’arrêt de la turbine a finalement été identifiée, mais elle n’a pas été communiquée au public.

4 octobre 2018
France : Cadarache : Transport d’un colis radioactif abîmé, incident de manutention et contrôles préalables oubliés.
Le 27 septembre 2018, le CEA a transporté sur son site de Cadarache un colis radioactif sans respecter les règles : certains contrôles préalables n’ont pas été réalisés et l’enveloppe de protection du colis a été abîmée lors du chargement.

4 octobre 2018
France : Bugey : Le circuit d’injection de bore du réacteur 3 coupé pendant plus de 3 heures : erreur de maintenance, détection tardive et violation des spécifications techniques d’exploitation.
Le 28 septembre 2018, le circuit d’injection de bore - un des principaux moyens de contrôler la réaction nucléaire - a été coupé sur le réacteur 3 alors qu’il devait l’être sur le réacteur 2. Il aura fallu 3 heures à l’exploitant pour s’en rendre (...)

28 septembre 2018
France : Romans-sur-Isère : Prises de risques à l’usine Framatome, deuxième incident en moins d’un mois .
Deuxième évènement significatif pour la sûreté déclaré en 3 semaines à l’usine de fabrication de combustible nucléaire Framatome de Romans-sur-Isère (Drôme) : une trop grande quantité de matière fissile manipulée au même endroit.

25 septembre 2018
France : Saint-Laurent : Manipulation de combustible malgré une ventilation partiellement HS : erreur de maintenance, détection tardive et violation des règles d’exploitation
Petit oubli lors d’une opération de maintenance, résultat : 1 des 2 ventilateurs du bâtiment combustible ne marche plus. Mais le combustible nucléaire a été manipulé pendant 4 heures avant que l’exploitant ne s’en rende compte.

24 septembre 2018
France : Anomalie générique : Surchauffe des locaux
électriques en cas de séismes, 7 sites nucléaires rassemblant 28 réacteurs sont concernés. 21 septembre 2018, EDF déclare une nouvelle anomalie générique : le circuit qui refroidit la ventilation des locaux électriques n’aurait pas résisté à un séisme. Surchauffe assurée sur 7 sites nucléaires, une trentaine de réacteurs concernés.

20 septembre 2018
France : Fessenheim : Arrêt automatique du réacteur 2 : une opération d’exploitation qui fait un peu trop monter la pression
Le 20 septembre 2018, le réacteur 2 de la plus vieille centrale de France s’arrête automatiquement. L’explication du déclenchement de ce dispositif de sûreté tombera 4 jours plus tard : trop de pression dans le condenseur.