Communiqué de presse
AU BUGEY, NUCLEAIRE ET DEMOCRATIE
NE FONT PAS BON MENAGE

Notre gouvernement est actuellement en train de définir la prochaine programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) en application de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Un débat public national s'est achevé le 30 juin 2018 et la commission du débat a publié ses conclusions le 30 août 2018.

Actuellement, le Ministre de la transition écologique et solidaire prépare son projet de PPE 2019- 2023, projet qui sera mis en consultation publique.

En respect de la loi précitée, ce projet devrait comporter la liste des réacteurs à fermer pour respecter, à l'horizon 2025, le mix de production électrique avec 50 % de nucléaire, c'est à dire qu'un certain nombre de réacteurs devraient être arrêtés au plus tard à la date de leur 4ème visite décennale et ne pas faire l'objet des travaux de "grand carénage" prévus par EDF pour prolonger les réacteurs au delà de cette échéance.

Les réacteurs du site du Bugey étant les plus vieux (40 ans en 2018 pour Bugey 2 et 3 et en 2019 pour Bugey 4 et 5) après ceux de Fessenheim qui seront prochainement arrêtés, il paraît logique

que ces réacteurs soient parmi les premiers à être arrêtés, d'autant que ces réacteurs sont ceux qui ont le plus de population dans un rayon de 30 km autour d'eux (1 255 000 habitants en 2012) et sont les seconds après ceux de Fessenheim pour le rayon de 80 km (4 408 000 habitants en 2012).

Par ailleurs, leur prolongation au delà de leur quatrième visite décennale est conditionnée par la décision de l'Autorité de Sûreté Nucléaire et, pour chaque réacteur, par une enquête publique imposée par la loi précitée.

Cependant, dans ce contexte, une réunion pour les futurs travaux de "grand carénage" des quatre réacteurs PWR du site nucléaire du Bugey, a eu lieu le 5 septembre 2018, réunion à laquelle participait des représentants de l'Etat, dont le Préfet de l'Ain et la Sous-Préfète de Belley.

Cette participation, le 5 septembre 2018, à une réunion d'EDF pour les travaux de "grand carénage" des réacteurs du Bugey est particulièrement choquante et semble montrer que la décision de prolonger ces réacteurs est déjà prise, avant toute décision publique ministérielle, bafouant ainsi le débat public national, la future consultation publique sur le projet de PPE et les futures enquêtes publiques pour chacun de ces réacteurs. Un tel comportement relève d'un acte anti-démocratique par des représentants de l'Etat.

L'association Sortir Du Nucléaire Bugey, membre de la coordination Stop Bugey, dénonce de tels agissements allant contre la démocratie.

Contacts :
- Madeleine Chatard-Léculier (présidente) : 09 72 25 46 86
- Joël Guerry : 04 74 34 06 01 / 06 49 45 57 44

Assocciation Sortir du Nucléaire Bugey
28 impasse des Bonnes, 01360 Loyettes
Site internet : www.stop-bugey.org