SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 1
La gestion des évènements de radioprotection dans les centrales nucléaires EDF
Philippe Colson / EDF-DPN / CAPE-GPR

SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 2
• Perception de l’écart par l’intervenant
• Différents niveaux d’écarts en RP
• Traitement des écarts en radioprotection
• Critères ESR établis par la DGSNR
• Statistiques actuelles (du 1/1/2005 au 31/7/2005)
• EIR et enregistrement dans SAPHIR
• Cas des sources (ESR5)
• Actions correctives
• Évolutions du niveau des intervenants et culture radioprotection
• Conclusion

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 3
Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Pour l’intervenant, la notion d’écart peut être relative :
•aux pratiques ou règles de l’art,
•aux consignes écrites ou affichées,
*aux prescriptions internes EDF,
•à la réglementation en radioprotection.
Mais les pratiques sont différentes : entre prestataires, entre exploitants, entre sites,
Faire différemment est-ce être en écart ?
SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
La détection d’écart en RP est avant tout (90%) le résultat du constat des «spécialistes RP»:
•Le service radioprotection (SPR),
•Les ingénieurs du service contrôle qualité,
•Sans oublier le portique sortie de site.
Des écarts sont également détectés lors d’inspections externes ou de visites hiérarchiques.
L’autodéclaration, très faible, est pratiquée pour des écarts comme l’oubli de dosimètre.
SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Nos statistiques sont donc surtout basées sur des constats d’écarts : détection/réalité?
•Détection par portique : tout
•Autorisation zone orange mal renseignée : pratiquement tout
•Défaut de zonage : tout ce qui dure suffisamment pour être vu par SPR
•Entrée en zone orange sans autorisation : si SPR à proximité
SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Les différents écarts en radioprotection :
•Evènement Significatif en Radioprotection (ESR)
•Evènement Intéressant la Radioprotection (EIR)
•Evènement enregistré pour le Retour d’EXpérience (REX)

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Le traitement des écarts en radioprotection
• Analyse 1er niveau (site)
– Rapport d’Évènement Significatif
– Compte Rendu d’Évènement Local
– Bilan annuel, bilan d’arrêt de tranche
• Analyse 2ème niveau (national)
– Concertation Inter Domaines : REX
– GPR : bilan ESR, bilan annuel, Fiche de Position, exploitation des résultats dosimétriques
SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Application des critères ESR établis par la DGSNR
•Tout écart réglementaire ne donne pas lieu systématiquement à un ESR,
•Un travail induit non-négligeable pour le déclarant (analyse et rédaction d’un rapport)
•Une sensibilisation nécessaire des sites,
•Un réseau de correspondants ESR pour une homogénéité de traitement et un REX rapide,
•L’exemple de la sûreté pour le traitement.
Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Historique du nombre d’ESR
année 2002 2003 2004 2005
durée 6 mois 12 mois 12 mois 7 mois
Nombre d’ESR 68 60 177 100
Nombre moyen d’ESR
par mois 11,3 13,3 14,7 14,3
Nb moyen annuel
d’ESR par réacteur 2,3 2,7 3,0 2,9
Travail en zone contrôlée à EDF
•58 réacteurs (41 îlots nucléaires)
•1.000.000 d’entrée-sortie de ZC sur un an
•28.000 prestataires
•Arrêt de tranche /heures travaillées en ZC
– Court : 28 à 35 j /18 à 25.000 h
– Avec maintenance : 40 à 50j /40 à 50.000 h
– Décennale : 90 à 110 j / 100 à 120.000 h

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 11
Nb d'ESR du 1er janvier au 31 juillet 2005
ESR1 Dépassement limite annuelle 1
ESR2 Dépassement 1⁄4 limite (5mSv) 0
ESR3 Tout écart en propreté radiologique 9
ESR4 Activité réalisée sans analyse 3
ESR5 Ecart de gestion source 3
ESR6 Non-signalisation de zone à risque 14
ESR7 Accès zone orange / port dosimètre 39
ESR8 Défaut système de surveillance 0
ESR9 Métrologie : périodicité de vérif. 0
ESR10 Autres écarts significatifs 31
Total = 100

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Répartition des ESR suivant les critères DGSNR
du 1er janvier 2005 au 31 juillet 2005
CR 11% CR 20%
CR 53%
CR 43%
CR 90%CR 8
0% CR 739%
CR 614%
CR 39%CR 10
31% SFRP gestion des sources de RI 19 et 20 septembre 2005 13

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Statistiques actuelles des ESR à EDF :
• Un ESR déclaré sur 3 ne répond pas aux critères 1 à 9
– Déclaré à l’initiative du site (parfois de l’inspecteur)
– Signe d’une volonté managériale d’aller vers plus de rigueur dans la gestion des actions en RP
• Environ 50 % des ESR ont pour origine les écarts suivants :
– Non-port de dosimètre en ZC,
– Intervention en zone orange sans autorisation,
– Défaut de balisage d’une zone orange ou jaune.

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Enregistrement des évènements autres qu’ESR dans une base de données (SAPHIR)
•Enregistrement prescrit pour les EIR, pour le reste selon appréciation des sites,
•Utile pour le Retour d’EXpérience,
•Permet d’avoir une vision anticipatrice dans des domaines ou peu d’ESR sont déclarés,
•Enrichit l’historique pour détecter des évènements récurrents
•Intercomparaison des sites

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Cas des ESR relatifs aux sources
*Manon : une application de gestion des 9000 sources du parc nucléaire EDF,
*Un réseau de correspondants spécifiques,
*Une animation nationale et un référentiel RP,
*Malgré cela quelques cas de manque de rigueur.

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Cas des ESR relatifs aux sources
En 2002-2003 :
*Une source neutron entreposée sur l’étagère d’une armoire et non dans son conteneur.
*Un carton de 567 détecteurs d’incendie entreposés sur site sans suivi,

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Cas des ESR relatifs aux sources
En 2004 :
*Entreposage de 2 sources scellées d’étalonnage de balise, dans un lieu non-dédié (bureau)
*Source éliminée fin 2000 sans être retirée de l’inventaire
•Présence d’un gamma graphe au local sources non-inscrit sur le registre
+ Entrées répétées d’agents au local sources sans port du dosimètre électronique

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Cas des ESR relatifs aux sources
En 2005 :
*Découverte de sources Sr90 et Y90 d’étalonnage de Babyline non gérées
* Perte potentielle puis récupération de 2 capsules d’irradiation ( 520 kBq, Np237)
*Découverte dans un château de plomb, d’une source non-gérée ( 360kBq, Am 241)

Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Exemples d’actions correctives suite à ESR
- Évaluation de la reproductivité de l’écart,
- Enquête approfondie (différents acteurs)
- Concertation métiers, SPR, prestataires,
- Action de la hiérarchie de l’intervenant,
- Retrait d’habilitation RP,
- Révision des dispositions en RP, des consignes RP,
- Modification matérielle (balisage, affichage,...)
- Mise en place en sortie de vestiaire chaud d’un poster équipé d’un miroir
- Rappel aux intervenants de n’avoir rien oublié avant d’entrer en zone contrôlée
- Diffusion à chaque intervenant en zone contrôlée d’un document rassemblant des informations générales et pratiques en radioprotection
Un didacticiel RP
permettant à tout intervenant d’évaluer ses connaissances en RP Gestion des événements RP en centrale nucléaire
Évolutions au niveau des intervenants et culture radioprotection
*La plupart des écarts sont significatifs d’un manque de qualité d’exploitation ;
*Faire partager aux intervenants les objectifs de réduction des doses et de davantage de rigueur ;
*Intégrer la radioprotection dans le professionnalisme du métier

Conclusion
La détection des écarts en radioprotection doit monter en puissance à l’image de ce qui est fait en sûreté.
Le traitement des écarts doit permettre de mettre en évidence les mauvaises pratiques et ainsi réduire les expositions ou les risques d’exposition